Les cultes dominicaux

 

Le culte, pourquoi y aller?

 

Voici quelques réponses et réflexions données par le pasteur Antoine Nouis dans un article de « Réforme » (N° 3371, du 3 Juin 2010), des réflexions dans lesquelles nous nous reconnaissons et que nous vous proposons de méditer et interroger!

 

Le culte est un trésor qui est à notre disposition et il est dommage de ne pas puiser dedans car il présente le double intérêt d’être vivifiant et gratuit!

 

Le culte est un moment où nous pouvons :
− entendre une parole annonçant que notre vie est importante, précieuse, graciée
− chanter avec d’autres, se sentir à l’unisson, exprimer nos émotions
− dire la vérité de notre vie dans la prière, déposer notre fardeau, murmurer notre souci pour les nôtres et pour le monde
− parfois partager un festin de roi dans un simple morceau de pain et un peu de vin qui nous disent le don de Dieu
− partir en emportant avec soi la bénédiction sur notre vie et notre semaine

 

Un des enjeux du culte est aussi l’écoute au commandement du repos que l’on trouve dans les dix paroles: « souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier », en se rappelant que le commandement a été donné pour notre bien et notre liberté et non pour nous contraindre.
Nous avons besoin d’entendre, d’inscrire dans nos calendriers la nécessité de temps particuliers au cours desquels nous pouvons arrêter notre labeur pour déposer notre fardeau, faire le point comme un navigateur fait le point sur sa route pour rectifier le cap ou tout simplement...prendre conscience du chemin parcouru

 

Pourquoi ne pas en profiter? Pourquoi n’allons-nous pas au culte? Que faisons-nous à la place?

 

Le professeur André Gounelle dit: « Les raisons de la désaffection sont multiples, liés à notre vie moderne et ses emplois du temps surchargés, la multiplication des sollicitations de loisirs, la sécularisation qui induit une perte du sentiment religieux, les cultes qui paraissent ennuyeux... et pourtant, quelles que soient les raisons et les excuses que l’on peut avancer, il n’en demeure pas moins que la désaffection des cultes constitue un symptôme très grave. Le culte ne suffit pas dans une vie chrétienne, mais il lui est indispensable; s’il disparaît, elle meurt. Quand l’Evangile n’est plus annoncé et expliqué à un moment et un endroit quelconque, il n’y a plus alors ni de protestantisme, ni d’Eglise ni de foi. »

 

A chacun de mesurer les raisons qu’il a d’aller ou de ne pas aller au culte.
Et si par hasard vous trouvez qu’il y a trop peu de monde au culte, retournez-y : au moins vous offrirez à votre voisin le sentiment de s’y sentir moins seul!

 

Voici le témoignage d’une mère de famille:
« Je vais au culte parce que j’aime ça et j’aime le culte parce que : mon corps se repose! Une heure (voire une heure trente quand le pasteur est en forme!) assise d’affilée, sans rien faire, sans penser à rien d’autre que la parole proclamée. Etre là tout simplement, par gratuité...c’est quasiment le seul moment de la semaine où ça m’arrive. Mon esprit se nourrit! Dans les textes bibliques, la liturgie, la prédication, parfois la Cène, je trouve toujours de quoi manger. C’est parfois un vrai festin, parfois un croûton sec, mais même lui est bon à grignoter. La parole entendue m’aide dans mes choix de vie, me fortifie, m’appelle à avancer sur le chemin de la foi.
Mon âme s’apaise. Elle s’enracine dans l’amour de Dieu présent et dans la fraternité de ceux que j’y retrouve. Dans un des derniers cultes auxquels j’ai assisté, le pasteur m’a invité à déposer mon souci à l’entrée du temple. Je l’ai fait et quand j’ai voulu le récupérer à la sortie du culte...je ne l’ai plus retrouvé!
Corps, âme et esprit...au fond je n’ai pas trouvé d’autre club qui me propose un forfait aussi efficace en si peu de temps...et je ne vous parle même pas du prix puisqu’on ne parle que de gratuité! »


Et vous pourquoi y allez-vous ou pourquoi n’y allez-vous pas? Vos témoignages nous intéressent!! A vos plumes !

 

Les cultes à la Meinau

 

A la Meinau nous vous offrons ce temps de grâce et de repos, gratuit et nécessaire!

Les cultes ont lieu, sauf exception, les dimanche à 10h.
Le déroulement liturgique est adapté à tous et permet à chacun de participer.
Nous utilisons le recueil de chants « Alléluia »

Le troisième dimanche du mois : célébration de la Sainte Cène

Le dernier dimanche du mois : fête des anniversaires et verre de l’amitié (toutes les personnes de 65 ans et plus qui ont fêté leur anniversaire au cours du mois sont particulièrement invitées.)

Les enfants sont les bienvenus !

 

Un espace pour les enfants a été spécialement aménagé dans la sacristie de l'église avec des jeux, des livres, des coloriages,...

 

L'endroit étant ouvert sur le lieu de culte,  l'enfant peut circuler et vivre le temps de célébration à son rythme.

 

Parfois les enfants présents sont sollicités au cours de la liturgie pour écouter une histoire, partager un dessin, offrir des roses aux personnes qui fêtent leur anniversaire,...

 

Noël, Pâques, Pentecôte,...

 Les cultes qui ont lieu lors des fêtes chrétiennes majeures (Noël, Pâques, Pentecôte,...) sont, la plupart du temps, préparés par des jeunes et des jeunes adultes et sont adaptés à toutes les générations.

 

 

Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com